Obtenez le meilleur
d'iProspect dans votre
boîte courriel!

Inscrivez-vous à notre infolettre mensuelle :

Pas aujourd'hui / Je suis déjà inscrit

Actualité iProspect

Symposium AMR 2015: Comment satisfaire le client roi?

iProspect a fait aujourd’hui sa toute première incursion officielle dans le monde du marketing relationnel!  Notre CEO Guillaume Bouchard était invité à présenter dans le cadre du Symposium annuel de l'Association du Marketing Relationnel, tenu à Montréal ce mercredi 25 février.

Cette journée de conférences s’est avérée une belle occasion pour nous d’en apprendre plus long sur les défis et bons coups de cette industrie dynamique et très portée sur la mesure (on aime!). La thématique de la journée étant le client roi, chacun est venu présenter sa façon de tenter de le satisfaire.

 Le toujours pertinent Jacques Nantel, professeur titulaire à HEC Montréal (qu’on adore entendre à l’émission Les Éclaireurs!) a démarré la journée en expliquant à l’audience à quel point il est urgent de considérer nos marchés de façon bien différente, dès maintenant. Les années qui viennent seront selon lui un point de bascule sans précédent pour les détaillants. Si vous êtes un détaillant encore en train de se demander si le virage au commerce électronique est nécessaire, vous êtes déjà sérieusement en retard.

Nous en sommes maintenant à peaufiner la notion de symbiose totale entre le numérique et le magasin physique, sous tous ses angles :

  • Produits numérisés qui redéfinissent le marché, tels que Netflix et iTunes
  • Logistique hors magasin, soit la capacité d’amener un client en temps réel à faire ce qu’il veut quand il le veut, comme Loblaws et son programme d’entrepôts auxquels on passe chercher son épicerie après avoir commandé en ligne
  • Logistique en magasin, comprenant les iBeacon et autres programmes de fidélisation en ligne et hors ligne
  • Commerce en ligne en plein croissance

Si on ajoute à ces nouvelles réalités le fait que les détaillants doivent s’adresser à une génération habituée à trouver ce qu’elle désire même si le produit n’est pas disponible en magasin, et qui se fie à sa tribu pour faire ses choix de consommation, vous obtenez un paysage totalement différent.

Différentes entreprises et agences ont par la suite présentés des cas concrets, dont voici certains exemples.

Le Huffington Post – un journal propulsé par le numérique

Patrick White, rédacteur en chef, affirme que nous vivons dans une ère où la culture définit le code et le code définit la culture – autrement dit, la programmation des sites a un impact sur ce qu’on y publie. La gestion d’un site de nouvelles doit être envisagée de trois points de vue :

  • Contenu : nouvelles en continu, programmation clé, bloggeurs influents
  • Publicité : produits publicitaires native et formats publicitaires premium pour offrir un storytelling pertinent pour les marques
  • Distribution : publication sur les médias sociaux, unis sur toutes les plateformes

L’adéquation entre ces trois éléments-clés permet au Huff Post de se positionner comme un influenceur de culture 24 heures sur 24, dont les 500 journalistes et éditeurs partout dans le monde publient 1700 articles par jour (un nouvel article en ligne chaque 58 secondes!)

360d de Desjardins – un premier pas dans le domaine du techno-humanisme

Daniel Martial, le Président de Pénéga, et Martin Brunelle, Premier VP, Desjardins, ont présenté le programme 360d, un espace destiné à la clientèle de 18 à 30 ans :

Lien pour le programme : http://www.desjardins.com/fr/votre_caisse/accueil.jsp?transit=81599360

Basé sur une approche par projet de vie plutôt que par produit (je ne veux pas une hypothèque mais une maison!), cette approche interactive a été créée pour plaire au client qui souhaite participer activement au processus de sélection d’un conseiller financier dont les intérêts se rapprocheront des siens. La technologie intervient bien sûr dans le processus, mais elle est simplement un appui aux discussions réelles qui surviendront entre une personne souhaitant réaliser des projets et une autre, qui lui donnera les moyens de passer à l’action.

Il s’agit d’une première réalisation dans ce que les deux entreprises ont nommé la techno-humanisme, une expérience où technologie et humain se rencontrent et qui permet à chacun :

  • D’utiliser des technologies multi-sensorielles selon ses choix, en toute liberté
  • De se profiler et de recevoir au moment de son choix de l’information ou des offres
  • De vivre une expérience allant au-delà de la simple offre de produits ou de services, par exemple en s’appropriant un espace (ex. : des profs pourraient donner des cours dans l’espace)
  • D’en arriver à une rencontre humaine avec un conseiller qui lui ressemble

Des innovations bien concrètes chez Sobeys

Chez Sobeys, l’innovation surgit dans des initiatives bien concrètes, basées sur l’écoute des consommateurs. Maurice Vaillancourt, conseiller principal Sobeys Québec, a présenté plusieurs réalisations intéressantes de son équipe lors de sa présentation, qui était d’ailleurs très intéressante et distrayante!

J’ai retenu le concept du sac repas, une idée qui paraît simple au premier abord mais à laquelle il fallait penser (est-ce que ce n’est pas toujours un peu le cas avec les vraies bonnes idées marketing?). Les insights marketing : Sobeys comptait beaucoup de clients occasionnels, qui erraient dans les magasins avant l’heure des repas, souhaitant reproduire les magnifiques recettes des chefs vedette mais sans savoir par où commencer. La compagnie décide alors de proposer des sacs repas comprenant tous les ingrédients réunis pour faire une recette, dont la fiche est incluse dans le sac. Résultat : le marchand choisit pour le test de marché ne voulait pas que le test arrête après les 6 semaines prévues tellement la performance était bonne! On a compté 18% d’augmentation du panier moyen chez les acheteurs de sacs repas.

Vendre l’expérience Mont-Tremblant tout au long du cycle de l’invité

Jonathan Nicolas, Planification stratégique et associé, Substances stratégies et Mark Morin, Président, Stratégies marketing relationnel, on présenter leur plan de marketing relationnel pour Mont-Tremblant en se basant sur le cycle de l’invité :

Un cas bien étayé, dans lequel chaque étape comporte ses stratégies propres, des tests d’annonces vidéo sur Youtube aux campagnes de courriels très segmentées.

Et qu’a présenté notre chef de la direction?

Pour avoir accès à la présentation de Guillaume, portant sur 3 principes que les entreprises ne peuvent ignorer aujourd’hui et basée sur une étude d’iProspect, visitez notre page sur l'événement.

Vous pouvez également visionner une entrevue vidéo où Guillaume revient sur les points clés de sa conférence :


Bon relationnel!


comments powered by Disqus