iProspect Logo
#Data Marketing #Marketing digital

Confinement - Comment le Web en parle : les Français s’installent dans la routine

Confinement : depuis le discours d’Emmanuel Macron déclarant la guerre au Coronavirus, le confinement est sur toutes les lèvres. La consommation des médias a explosé, la navigation sur le web en tête. Mais finalement : comment parle-t-on du confinement sur le Web ?

Depuis le 30 mars 2020, iProspect Data Consulting analyse la façon dont le Web traite le sujet du confinement. Quels en sont les thèmes structurants, les acteurs les mieux positionnés ? Quelles sont les évolutions de semaine en semaine ?

Depuis la 1ère semaine d’analyse, 4 grandes thématiques se dégagent :
- S’organiser (l’organisation du temps, dans la sphère personnelle et professionnelle - 44%),
- S’occuper (les activités physiques, culturelles et créatives - 34%)
- Impact psychologique (du confinement sur la santé mentale - 12%)
- Gérer le Changement (10%).

Face à un changement radical de mode de vie, s’organiser et s’occuper concentrent, sans surprise, la majorité des sujets. Ce bouleversement s’opère toutefois avec une recherche d’équilibre entre le maintien d’un statu quo (« faire comme avant ») et la nécessité de s’adapter (« comment faire »). Enfin, émotionnellement, il s’agit de faire face au choc et de rester ouvert à des sentiments positifs.

 

3 semaines plus tard : le train-train du confinement. La première réaction face au confinement, toute en énergie (le rangement et l’activité physique en témoignent) a laissé la place à une routine, faisant émerger des tendances de consommation (batch cooking, …) et des nouvelles habitudes (faire son pain, se couper les cheveux, rédiger un journal intime, …). Les enfants et les achats alimentaires demeurent centraux, sans subir d’érosion.

 

L’impact du confinement sur la santé mentale : à surveiller. Même si ce thème est secondaire, il connaît une évolution sensible dans son traitement. Les personnes âgées et vulnérables restent au cœur des préoccupations. Toutefois, de premiers symptômes émergent tels que les cauchemars, le stress et l’alcool, signes d’une montée de l’anxiété.

Les médias ont pris le pouvoir. Les médias d’information, nationaux, régionaux, chaînes d’information, couvrent massivement les sujets liés au confinement. Les institutions publiques peinent à émerger tout comme les marques, à l’exception d’Amazon très bien positionné sur les produits essentiels et non-essentiels. 

 

Etude menée par Elisabeth Tran et Fabien MetayiProspect Data Consulting

elisabeth.tran@iprospect.com
fabien.metay@iprospect.com

 

La présentation de l'étude 

Confinement - Comment le Web en parle : les Français s’installent dans la routine de iProspect France