iProspect Logo
#Influence Marketing #Référencement Naturel / SEO

Comment contacter et gérer une relation professionnelle avec un influenceur ?

De nos jours, il devient indispensable pour une marque de faire appel aux influenceurs dans une stratégie de marketing digitale globale. Qu’est-ce que nous entendons par influenceur ? Il s’agit de ces individus ou ces personnages virtuels qui possèdent et interagissent avec une communauté sur les réseaux sociaux. La popularité et l’impact de ces nouveaux acteurs dans le milieu du marketing digital font de ces derniers des « quasi » médias à part entière aptes à travers leurs messages à changer les comportements des consommateurs.  En effet, grâce aux influenceurs, une entreprise peut adresser divers objectifs : notoriété, impact direct sur l’e-réputation, génération de leads, référencement. Faire appel à des influenceurs, c’est aussi le pouvoir de communiquer différemment. Il donne la possibilité aux marques de casser les codes par des messages plus authentiques et ainsi atteindre plus directement leur cœur de cible. 

 

Pourquoi les marques s’intéressent-elles aux influenceurs ?

Des chiffres montrant la montée en puissance des influenceurs :

  • Une étude de Rakuten Marketing a révélé que 80% des consommateurs ont déjà effectué un achat en cliquant sur un lien selon les recommandations d’un influenceur.
  • Une étude d’IPSOS montre que 34 % des internautes sont abonnés à des comptes d’influenceurs qui proposent du contenu sponsorisé par des marques. Parmi eux, 9 internautes sur 10 déclarent avoir découvert des produits ou une marque grâce à du contenu sponsorisé.
  • En plus de l’achat en ligne, nous apprenons que 79% des personnes déclarent avoir déjà visité un point de vente après avoir vu le produit proposé par un influenceur. Nous nous apercevons donc que le marketing d’influence est une étape incontournable pour les entreprises en vue de d’améliorer leur visibilité, mais également générer de la conversion et des ventes in fine.

 

 

Lors d’une campagne d’influence, l’une des étapes les plus importantes est la prospection. Une fois que les objectifs de la campagne sont déterminés, il faut ensuite partir à la recherche d’influenceurs qui parleront d’une marque, un produit ou encore un service. La prise de contact est non seulement déterminante car vous risquez de ne pas recevoir de réponse du fait que beaucoup d’entre eux sont sur-sollicités, mais également parce que votre première impression joue un grand rôle dans votre collaboration future. En fonction de la taille de leur audience, les influenceurs peuvent recevoir plusieurs offres de partenariats par semaine.

 

Par quel moyen contacter les influenceurs ?

Nous pouvons bien sûr nous poser la question de la plateforme de communication : plutôt par message privé, formulaire de contact, mail ? En effet, si les influenceurs sont déjà sollicités par les marques, ils reçoivent déjà beaucoup de notifications et il n’est peut-être pas pertinent de communiquer via ses réseaux sociaux. Les commentaires et les messages privés sont vus par les influenceurs comme un espace d’échange avec leur communauté. A contrario du mail professionnel, qui lui est un outil dédié aux partenariats et aux demandes professionnelles. Le formulaire de contact peut être une alternative si vous ne trouvez pas le contact de l’influenceur.

Nous préconisons de contacter manuellement les influenceurs en adoptant une approche personnalisée, plutôt que de faire des envois de mails en masse. En effet, ils peuvent faire gagner du temps mais ils ont des taux de réponse bien moins élevés. Tout l’intérêt de contacter manuellement un influenceur est donc d’engager une relation de confiance et de maximiser les taux de réponse. Soyez donc d’autant plus authentique dans votre mail si vous savez que vous souhaitez engager une relation avec l’influenceur sur le long terme. Alors comment contacter un influenceur en étant clair, accrocheur et en établissant un lien de confiance ? Voici nos recommandations.

 

Comment choisir un influenceur ?

Avant de contacter un influenceur, il faut d’abord s’assurer que son contenu et sa communauté concordent avec votre campagne de marketing d’influence. Pour cela, il faut s’intéresser à l’influenceur et à ses publications, s’assurer qu’il n’a pas eu de bad buzz, de partis pris qui pourraient nuire à la réputation du client ou encore s’il n’a pas eu récemment de partenariat avec une marque concurrente par exemple. La relation marque-influenceur doit dans l’idéal être gagnante-gagnante, Il est important que l’influenceur puisse voir dans votre proposition un intérêt à la fois pour lui et sa communauté.

Plusieurs outils vous permettent d’arbitrer le choix de vos influenceurs en fonction de vos objectifs. Si ces derniers sont SEO, il est plus pertinent de faire appel à un blogueur. Vous pouvez vérifier le Trust Flow (indice de confiance) de son site avec des extensions comme Majestic SEO. Si vous visez la résonance sociale et la visibilité, vous porterez votre choix sur un influenceur axé sur les réseaux sociaux. Il est alors fortement recommandé de vérifier si son audience est bien authentique (achat de followers…). Des solutions telles que Kolsquare, Traackr et HypeAuditor vous permettent de vérifier le taux de fiabilité de ces comptes, et proposent un panel de fonctionnalités statistiques qui vous permettent de mieux connaître son audience et ses centres d’intérêts. Ces outils vous donnent aussi la possibilité d’analyser les communautés des influenceurs en les filtrant sur des données de localisation géographique ou d’intérêts de leurs abonnés.

Ces exemples d’outils peuvent tout à fait vous aider et vous conforter dans vos recherches, mais gardez en tête qu’il est nécessaire de vous intéresser directement à leur contenu pour ne pas être hors sujet.

 

Les bonnes pratiques lors d’un contact avec un influenceur

S’il est facile de contacter un influenceur, il n’est pas forcément accessible pour autant. En effet, les influenceurs sont très sollicités, et votre mail a de grandes chances de se retrouver noyé dans la masse. Pour augmenter vos chances d’être lu, et donc d’avoir une réponse, il faut d’abord travailler sur l’objet de votre mail. Plutôt qu’un titre austère et générique du type « partenariat pour la marque x », choisissez un sujet inspirant qui donne envie d’en savoir plus sur votre offre de partenariat. Un titre engageant et accrocheur a beaucoup plus de chance d’attiser sa curiosité et d’être ouvert.

Il faut éviter que l’influenceur ait l’impression d’être un énième destinataire de votre mail de contact. Personnalisez votre mail en fonction de votre interlocuteur, de sorte qu’il se sente concerné et qu’il comprenne qu’il a été choisi pour la qualité de son contenu. Appelez-le par son prénom et présentez-vous. Expliquez votre offre en étant clair et en faisant bien comprendre la nature de votre partenariat, s’il est rémunéré ou non.

Votre mail ne doit pas être trop long, et il se doit de donner un maximum d’informations susceptibles de l’intéresser.

Par exemple, s’il doit écrire un article, le brief doit contenir les éléments éditoriaux attendus. Le brief doit donner des éléments clairs sur la campagne attendue, mais ne doit pas non plus dicter le contenu qui doit être publié. Il faut laisser l’influenceur s’exprimer comme il a l’habitude de le faire auprès de sa communauté. Une bonne communication avec l’influenceur engendre un travail de qualité. Ainsi, nous nous assurons que l’influenceur ait tous les éléments à sa disposition.

 

 

Nos experts témoignent :

L’équipe Outreach et Influence a collaboré avec plus de 500 influenceurs dans le cadre de différentes campagnes sur l’année 2019. Notre équipe a su fidéliser une majorité d’entre eux et continue de travailler avec eux au quotidien. Voici quelques-uns de leurs conseils et souvenirs mémorables pour contacter un influenceur.

 

Mirjeta Abazi (Chef de projet Outreach & Influence) :

« Dans le cadre d’un projet d’inspiration voyage, j’ai dû contacter des influenceurs aux profils divers. Lors de plusieurs échanges avec l’un d’entre eux, nous avons  tous deux remarqué avoir une très bonne amie en commun. En effet, l’influenceur a été consulté mon profil Linkedin avant de poursuivre la collaboration, sûrement afin de se rassurer. Cela nous a permis de créer une bonne relation entre nous ».

Bertrand Philippon (Consultant en Influence & Outreach) :

« Le petit plus qu’il m’arrive de faire est de liker, commenter, partager via mon compte Instagram le contenu des influenceurs avec lesquels je souhaite travailler afin de valoriser leurs travaux, ce sont ces petits gestes qui font qu’un influenceur vous le rendra comme je l’ai vécu avec certains d’entre eux qui, à la suite à ces actions, ont accepté de collaborer à certains de mes projets !

Un autre conseil, quand un influenceur collabore avec un agent  : ne pas hésiter à téléphoner à l’agent en personne afin de créer une vraie relation de confiance comme cela m’est arrivé plusieurs fois afin de lui parler de différents projets sur lesquels je travaille. Cela m’a permis en peu de temps d’avoir une liste d’influenceurs qui correspondaient parfaitement à différentes collaborations. Cela a été un vrai gain de temps !! »

Andréa Almeida De Jesus (Chef de projet Outreach & Influence) :

« Je fais le plus souvent en sorte d’instaurer un minimum de proximité avec les blogueurs et influenceurs. Dans ce métier, les relations sont essentielles et il est indispensable pour moi de « connaître » la personne avec qui je vais travailler, de savoir comment elle va, s’il y a des évènements qui ont récemment bousculé son quotidien par exemple. Ça permet de mener à bien des projets en toute sérénité, de pouvoir échanger plus facilement. Et c’est toujours plus sympa quand on s’entend bien avec l’influenceur, même si le but n’est pas d’installer une relation copain/copine mais juste de pouvoir pourquoi pas retravailler avec cette personne si l’occasion se présente et de savoir que l’on peut compter sur elle. »

Raphaël Agrafel (Consultant en Influence & Outreach) :

« Une petite chose qui me vient à l’esprit et qui m’est arrivée récemment.

Une blogueuse m’avait transmis son article et celui-ci comportait un certain nombre de fautes d’orthographe et de syntaxe... Je lui ai donc renvoyé le document avec les corrections, en lui précisant que le fond était très bien et que j’avais simplement relevé de petites coquilles à la lecture. Même si j’ai mis les formes dans mon mail, elle était légèrement vexée et m’a dit que c’était la première fois qu’on la corrigeait... »

Brice Djirackor (Directeur du pôle Outreach et Influence) :

« Pour rebondir sur ce que dit Andréa et Raphaël, il ne faut pas oublier que les influenceurs sont des personnes comme vous et moi. A peine 10% des influenceurs sont considérés comme professionnel, ils jonglent souvent entre leur travail, leur vie de famille et leur activité d’influenceur. Il faut donc intégrer cet aspect-là dans la relation commerciale que l’on a avec eux. Pour les agences ou les marques, ils ne sont pas des prestataires tout à fait comme les autres. »