Génération de Leads

Bloctel : Quel impact dans les campagnes d’acquisition marketing ?

Bloctel, un nouveau service pour protéger les consommateurs du démarchage téléphonique

Bloctel est le nouveau service introduit par la Loi Consommation du 17 mars 2014 pour se protéger du démarchage téléphonique abusif. Lancée le 1er juin 2016, Bloctel est une liste d’opposition au démarchage téléphonique ouverte à l’ensemble des consommateurs, sous la gestion de la société Opposetel. Ce dispositif légal contraignant a pris le relais du service Pacitel, fermé le 1er janvier 2016, qui reposait sur l’adhésion volontaire des professionnels.

Pour bénéficier de ce service gratuit, les consommateurs doivent s’inscrire sur cette liste par internet en se connectant sur le site www.bloctel.gouv.fr, ou par courrier postal. La procédure en ligne est très simple : après avoir complété ses informations et renseigné le(s) numéro(s) de téléphone (fixe ou mobile) sur le(s)quel(s) il ne souhaite pas recevoir de sollicitations commerciales, le consommateur aura 48 heures pour valider définitivement son inscription via le courriel qu’il aura reçu. 

Ensuite, dans un délai de 30 jours, le consommateur recevra son numéro d’inscription qui lui permettra de gérer ses informations, déposer des réclamations et les suivre directement sur son interface. Un numéro de téléphone est inscrit sur la liste d’opposition pour 3 ans et le consommateur pourra renouveler gratuitement son inscription au bout de cette période s’il le souhaite.

Les consommateurs pourront ainsi se protéger de manière globale contre tous les démarchages téléphoniques commerciaux et contre la vente ou la location de fichiers contenant leurs coordonnées.

De leur côté, les professionnels devront s’assurer, avant toute campagne de prospection commerciale par téléphone, que les numéros concernés ne figurent pas dans la liste Bloctel.

Néanmoins, il faut savoir que certains démarchages restent autorisés :

  •      Les démarchages provenant de « relations contractuelles existantes », c’est à dire les sollicitations commerciales qui s’appliquent aux clients.
  •      Les démarchages pour la vente de journaux, de périodiques ou de magazines
  •      Les démarchages provenant des instituts de sondage ou d’associations à but non lucratif (dès lors qu’il ne s’agit pas de prospection commerciale)
  •      Les démarchages à destination de numéros professionnels

De ce fait, Bloctel présente quelques limites dans cette lutte contre les démarchages abusifs. Voici quelques exemples :

  •      Les démarchages « autorisés » cités ci-dessus ne pourront être sanctionnés
  •      Le démarchage par SMS et Spams vocaux n’est pas concerné par le dispositif Bloctel
  •     Aucune sanction ne pourra être appliquée pour les démarchages téléphoniques provenant de centres d’appels étrangers, sauf si le donneur d’ordre est en France.

La sanction prévue pour les entreprises qui ne respecteraient pas cette liste Bloctel est une amende pouvant aller jusqu’à 75 000 euros.

Comment intégrer le Bloctel efficacement dans ses campagnes d’acquisition ?

Ce nouveau service, qui devrait répondre aux attentes du grand public, doit s’accompagner d’une grande vigilance, notamment dans le cadre de campagnes d’acquisition marketing ayant pour objectif de rappeler les consommateurs. 

Face à ce nouveau dispositif légal, iProspect ajoutera un niveau supplémentaire dans le contrôle qualité des campagnes d’acquisition marketing mises en place pour ses clients.

Tout d’abord, à l’image notamment du CPA (Collectif de la Performance et de l’Acquisition) qui œuvre pour une bonne pratique de l’usage emailing dans les campagnes d’acquisition, iProspect a adopté sa propre Charte Qualité, signée par ses partenaires. Cette charte les engage à respecter les bons usages du marketing à la performance et prévoit d’ailleurs des sanctions en cas de non-respect de ces règles.

L’aspect Bloctel va logiquement intégrer notre Charte Qualité et donc impacter notre rôle de contrôle sur les opérations d’acquisition que nous menons. En effet, cela rejoint notre approche orientée sur la qualité de notre diffusion et collecte, et que nous adaptons constamment aux évolutions du marché et de la législation. Notre vigilance sera donc portée sur le sérieux de nos partenaires, leurs méthodes de collecte en propre et leurs pratiques en termes de diffusion.

Dans le cas de Bloctel, notre mission sera d’obtenir de nos partenaires qu’ils s’engagent à vendre ou louer des numéros de téléphone de consommateurs ne s’étant pas opposés au démarchage téléphonique (« opt-out ») et dédoublonnés Bloctel. Nos partenaires devront donc soumettre avant chaque campagne leurs contacts téléphoniques chez Bloctel afin de s’assurer qu’ils puissent contacter les consommateurs ciblés, et ce, afin de respecter cette nouvelle législation en vigueur.

Quel impact par type de campagne ?

D’une manière globale, les campagnes classiques d’acquisition marketing pour nos clients, avec un formulaire demandant le numéro de téléphone du consommateur, ne seront pas impactées par ce dispositif dès lors que le consommateur a été informé de son droit à s’inscrire sur la liste d’opposition au démarchage téléphonique et qu’il ne s’est pas opposé à la prospection. Nous pouvons retrouver ce type de collecte via des inscriptions à des newsletters / jeux concours / demande de devis / demande de drive test… relayées en emailing / coregistration / sponsoring…

Les opérations d’acquisition par SMS ne seront pas non plus impactées à partir du moment où le consommateur a donné son consentement à être prospecté par ce moyen (« opt-in »).

A l’inverse, les campagnes marketing d’enrichissement de base ou rappels téléphoniques par un call center afin de répondre aux besoins de nos clients seront impactées. En effet, dans ces deux cas, il sera obligatoire pour nos partenaires de s’assurer que les contacts ne sont pas inscrits sur la liste Bloctel. A condition que le numéro du consommateur n’y figure pas, notre partenaire pourra le démarcher afin de lui proposer le service ou produit de notre client.

A noter que ce travail de contrôle est applicable à l’ensemble des annonceurs qui souhaiteraient contacter les consommateurs pour leur vendre des services ou produits.

Cette législation répond à une réelle attente des consommateurs qui souhaitent se voir moins exposés à des démarchages téléphoniques souvent jugés trop intrusifs.  Mais Il en va également de la responsabilité des entreprises d’adopter des modes de collectes plus responsables dans leurs campagnes marketing.

Nous suivrons donc dans les prochains mois l’impact de ce nouveau service et son évolution dans nos opérations d’acquisition marketing pour lesquelles nos clients auraient besoin de contacter les consommateurs ciblés par téléphone.