Référencement Naturel / SEO

Déploiement de l’algorithme Mobile-Friendly : le bilan après une semaine

« Cumuler plus de 2 types d’erreurs mobiles s’avère fatal dans l’obtention du label mobile. »


La semaine dernière, la mise à jour de l’algorithme de Google au sujet du Mobile-Friendly  a généré  énormément de bruit dans le milieu du digital. Certains sites parlant même de Mobilegeddon, un terme exagéré car Google avait annoncé que seuls les sites mobile friendly bénéficieraient d’un effet de bonus dans les résultats de recherche.

Pour distinguer le vrai du faux sur l’impact de cette évolution des curseurs de Google pour les recherches sur mobile, nous avons comparé les résultats affichés pour des requêtes identiques avant et après l’annonce du déploiement de l’algorithme Mobile-friendly, grâce à nos équipes R&D (Voir notre méthodologie en bas de l’article).

Voici les principaux enseignements :


Une note moyenne de 80 nécessaire pour obtenir le label mobile

La note est attribuée par l’outil de test de compatibilité mobile de Google. Cette note n’est pas affichée directement sur l’outil, elle est cachée dans les paramètres de l’outil.

Sur l’ensemble des sites analysés, nous observons des notes entre 50 (plus mauvaise) et 100 (score parfait). Pour bénéficier du fameux label mobile de Google et de son bonus sur le ranking, un site doit obtenir une note moyenne supérieure ou égale à 80.

Le label mobile qui démontre que votre site est mobile friendly.

Une faible proportion des sites a bloqué l’accès à l’outil de test, un choix peu judicieux car Google est alors incapable de noter le site et ces sites ne bénéficient pas du bonus, même en disposant de versions mobiles optimisées. Nous ne pouvons que vous encourager à bien débloquer toutes les ressources et à autoriser l'exploration de votre site par les robots de Google.


Un impact modéré au 27 avril

% des sites Mobile Friendly

Le % indique le nombre de sites ayant obtenu la validation Mobile-Friendly de Google et étant positionnés dans les 30 premiers résultats naturels depuis un téléphone mobile.

La croissance modérée de 9 points montre que si Google attribue un bonus aux sites Mobile friendly, l’obtention de ce bonus ne prend pas le pas sur la pertinence de la réponse apportée aux internautes en elle-même.

Nous remarquons aussi une augmentation de la note moyenne, de 80 avant la sortie de l’algorithme mobile à 83 la semaine suivante.


Le texte illisible est l’erreur la plus critique

% des sites affichant les erreurs suivantes

Google ne donne cependant pas le même poids à chacune de ces erreurs

Erreur

Importance

Texte illisible, car trop petit

Haute

Fenêtre d'affichage mobile non configurée

Modérée

Contenu plus large que l'écran

Modérée

Utilise des plug-ins incompatibles

Modérée

Liens trop rapprochés

Faible


Nous constatons que la plupart des sites font l’erreur d’afficher des liens trop rapprochés, mais cette erreur n’a qu’une importance faible sur l’établissement de la note. Au contraire, l’erreur consistant à afficher un « Texte illisible, car trop petit » est très pénalisante, une très grande proportion des sites ayant cette erreur n’obtenant pas le label mobile.

Pour être sûr que votre site soit mobile-friendly, votre site ne doit pas cumuler plus de deux erreurs.

Nombre d’erreurs

% des sites obtenant le label Mobile

- de 2 erreurs

100%

2 erreurs

72%

+ de 2 erreurs

0%


Un meilleur score n’implique pas nécessairement un meilleur ranking

Nous n’avons pas observé de progression significative du ranking des sites ayant obtenu un excellent score de compatibilité (entre 95 à 100) par rapport aux sites ayant obtenu un bon score (entre 80 et 85).

Nous pensons donc que si Google juge l’URL du site Mobile-friendly (>80), alors le bonus de ranking est identique quel que soit le score décroché.

De plus, nous avons constaté que la progression en termes de positions est plus forte pour les sites au-delà de la première page de résultats que pour les sites situés sur la première page.


Conclusion de l’étude

Une semaine après la sortie de l’algorithme, le terme de Mobilegeddon apparaît bel et bien galvaudé : il y a certes eu un impact dans les résultats de recherche sur mobile, mais bien loin du changement majeur annoncé.

Google semble avancer prudemment dans l’intégration de ce signal dans ses facteurs de positionnement afin que les webmasters ne se retrouvent pas durement touchés, mais suffisamment pour mettre en place un site mobile-friendly.

Il est peut-être trop tôt pour tirer des conclusions sur l’impact réel du déploiement de cet algorithme sur le positionnement des sites depuis des recherches via mobile. Nous devrons encore suivre et analyser le positionnement de plusieurs sites. Il est tout à fait possible que Google ajuste le curseur dans les prochaines semaines, pour impacter plus ou moins fortement le positionnement des sites proposant une version mobile adaptée.
Il est également possible que l’algorithme ne soit pas encore déployé sur l’ensemble des Datas Centers de Google. A suivre donc…


Méthodologie de l’étude

Nous avons analysé les positions avant/après de 12 requêtes représentatives de 12 secteurs d’activité sur les trois premières pages de résultats de Google. (géolocalisation identique).

Nous avons également étudié la note de compatibilité mobile des 360 sites indexés pour ces requêtes.

Les positions ont relevées le 20 avril 2015 (J-1  avant le déploiement de l’algorithme) puis le 27 avril 2015 (J+6 après le déploiement de l’algorithme).