Obtenez le meilleur
d'iProspect dans votre
boîte courriel!

Inscrivez-vous à notre infolettre mensuelle :

Pas aujourd'hui / Je suis déjà inscrit

SEO

Tout ce qu'il faut savoir sur l'App Indexing

Google se targue depuis ses débuts de pouvoir répertorier l'ensemble du contenu web. L'évolution de la technologie mobile a aussi apportée de nouvelles façons de distribuer du contenu aux utilisateurs, grâce aux applications mobiles notamment. Jusqu'à maintenant, Google n'était pas en mesure de répertorier le contenu des applications, ce qui est désormais possible. L'App Indexing consiste à permettre aux internautes d’avoir accès au contenu de votre application mobile lorsque ceux-ci effectuent une requête de recherche sur Google.

Si on prend l’exemple d’un site d’actualité, si un internaute recherche le terme « Nouvelles Montréal » sur Google, celui-ci verra apparaître dans les résultats de recherche les résultats pour des sites tels que TVA Nouvelles et le Journal de Montréal, qui possèdent tous les deux une application mobile dédiée. Or, grâce à l’App Indexing, l’internaute pourrait directement ouvrir les pages via leur application mobile dédiée plutôt que sur le site web mobile standard. En général, les applications sont plus adaptées aux utilisateurs que la version mobile du site.

C’est ce que l’on appelle communément le mobile app pack. Très similaire aux résultats de recherche locaux, des recherches démontrent que leur visibilité influe énormément sur le comportement de navigation des internautes qui privilégie de plus en plus les rangs 1 à 3 sur mobile.

Caractéristiques des résultats de recherches avec un mobile app pack

Le mobile app pack  présente les caractéristiques suivantes : 

  1. Titre : Google met en avant le titre de la page HTML de l’application, et donc le nom de l’application. La limite est communément de 55-62 caractères, ce qui cause parfois des troncatures si le titre est trop long.
  2. URL : l’URL affichée est celle d’iTunes ou de Google Play Store.
  3.  Icônes : l’affichage iOS est carré et est arrondi pour Android.
  4. Design : les résultats Android ressortent plus sur les résultats de recherche Google (logique), avec un titre « Apps » au-dessus du pack et un lien vers Google Play à la fin.


Les bénéfices du App Indexing

 L’App Indexing peut générer de nombreux avantages pour votre stratégie numérique. Premièrement, cela augmente considérablement la visibilité de votre application, dans le cas où le nombre d’installations de votre application soit un KPI important pour votre stratégie d’affaires.

Deuxièmement, l’application mobile d’un site web est parfois beaucoup plus adaptée pour l’utilisateur que son site mobile, ce qui peut augmenter la satisfaction de l’utilisateur et donc, le taux de rétention et potentiellement, la promotion via le bouche-à-oreille.  Cela est surtout valable dans certaines industries et secteurs, et la presse en fait partie : la navigation sous application mobile permet l’affichage de fonctionnalités supplémentaires pour rendre la lecture sur mobile plus agréable et utile.

Troisièmement, l’App Indexing peut considérablement augmenter la visibilité de vos inscriptions dans les résultats de recherche sur Google (SERPs). De fait, depuis quelques mois, Google commence à présenter dans les SERPs une notification aux utilisateurs comme quoi ceux-ci peuvent ouvrir directement l’application correspondante depuis la page de recherche. Cela fait donc en sorte de visuellement démarquer votre inscription de celles des compétiteurs. (Cette fonctionnalité est disponible pour les appareils équipés d’Android 4.1 ou versions ultérieures et depuis les navigateurs mobiles sur Android si l’utilisateur est connecté à son compte).

Et finalement, depuis septembre 2015, l’App Indexing est officiellement un critère de positionnement sur Google lors d’une recherche sur appareil mobile. Ainsi, Google utilise depuis avril 2015 deux algorithmes différents pour les résultats « Desktop » et les résultats mobiles. Lorsqu’un internaute effectue une recherche sur Google via son téléphone intelligent, les sites web possédant une version adaptée pour le mobile, seront grandement avantagés comparativement aux sites web uniquement « Desktop », car cela va dans le sens de la mission organisationnelle du moteur de recherche, c’est-à-dire de présenter les résultats les plus pertinents possible à l’internaute.

Exemple d’App Indexing

Visibilité sur iPhone après une recherche Google – 20minutes.fr – notons le bouton de téléchargement.

Ce bouton d’accès à l’application est également présent directement depuis les pages d’articles grâce au deep linking , à savoir l’interconnexion entre la page de cet article sur le site internet et sur l’application mobile.


Le paradoxe des applications natives

Alors que l’App Indexing est une tendance prenant de plus en plus d’ampleur depuis les 2 dernières années, surtout du fait que Google ait annoncer récemment l’indexation des applications IOS dans son moteur de recherche, un paradoxe s’installe du fait que les applications natives (celles trouvables sur iTunes ou Google Play et disponibles pour un système d’exploitation mobile spécifique) sont de moins en moins développées/utilisées au détriment des applications web (celles qui roulent à partir d'un navigateur mobile) Une étude de Morgan Stanley démontre que le trafic des applications web est deux fois supérieur au trafic des applications natives. 

La raison est principalement liée aux contraintes de développement des applications dites natives. Parmi ces contraintes, on peut penser à :

  • Coût beaucoup plus élevé de développement du fait que l’application native doit être conçue en double, soit une fois pour Apple et une autre fois pour Android, puisqu’elles requièrent des langages de programmation différents. Une application web, quant à elle, n’est codée qu’une seule fois et compatible pour tous les appareils (IOS, Android, Windows, etc.)
  • Nécessité de mettre à jour le code source sur deux plateformes plutôt qu’une, donc dépense de temps et de coût supplémentaire.
  • Nécessite que l’utilisateur installe l’application.
  • Lors d’une mise à jour de votre application native, l’intégralité de celle-ci doit être soumise aux App Stores. Sur Google Play, l’application peut être validée en moins d’une journée. Cependant, sur l’App Store d’Apple, le temps de validation peut aller jusqu’à une semaine. Ainsi, si un bogue important nécessite une correction sur votre application native, les utilisateurs iOS devront attendre jusqu’à une semaine afin que celui-ci puisse être corrigée. Au contraire, dans le cas d’une application web, la mise à jour est disponible automatiquement dès que les développeurs ont terminé leur travail. Cela peut faire une importance considérable d’un point de vue de la satisfaction des utilisateurs et donc, permet d’éviter l’insatisfaction des utilisateurs et les commentaires négatifs.

Bien que les applications natives présentent certains désavantages, on ne peut pas affirmer que les applications web soient d’autant plus parfaites. De fait, les applications web sont souvent beaucoup moins rapides que les applications natives du fait qu’elles doivent utiliser l’intermédiaire d’un navigateur web. Elles fonctionnent d’ailleurs difficilement dans les endroits où le réseau Wi-Fi est faible, comme dans le métro souterrain par exemple. Finalement, contrairement aux applications natives, les applications web ne peuvent pas profiter de la technologie du Deep Linking, ce qui rend l’App Indexing impossible.

Cet article a originalement été rédigé par Francis Roussin.

comments powered by Disqus