Obtenez le meilleur
d'iProspect dans votre
boîte courriel!

Inscrivez-vous à notre infolettre mensuelle :

Pas aujourd'hui / Je suis déjà inscrit

Actualité iProspect

La stratégie numérique est-elle morte?

Rappelez-vous de cette célèbre comparaison de photos lors de la nomination des deux derniers papes. 



La photo du haut date de 2005, la photo du bas de 2013. Cela donne une image très forte que le monde devient de plus en plus numérique. Est-ce que votre organisation s’adapte? Oui? Mais alors, est-ce que votre compagnie en profite pour innover?

Lors d’une conférence nommée « La stratégie numérique est morte» donnée le 25 septembre dernier dans les bureaux de Google Montréal, Nectarios Economakis, partenaire chez PNR et ancien de Google, indiquait que la technologie doit absolument être intégré à même l’ADN des organisations. Voici un résumé de son intervention et notre point de vue.

Le titre de «VP Numérique», bientôt obsolète?

Il y a un siècle, il existait souvent «Vice-président électricité» dans chaque compagnie, puisque l’electricité était une nouvelle technologie et qu’il fallait l’intégrer efficacement au fonctionnement organisationnel. C’est par cette anecdote que Nectarios introduisait la notion d’évolution des comportements. Nous pourrions en rire, mais que dira la prochaine génération lorsqu’elle se souviendra que nous avons aujourd’hui des «Vice-présidents numérique»? Aujourd’hui il est important que les compagnies intègrent le numérique au coeur de leur mission et leur fonctionnement, alors que demain cela deviendra une évidence, à même titre qu’il existera toujours des responsables des ressources humaines ou des finances.

La croissance exponentielle devient monnaie courante

La technologie progresse vite, de manière exponentielle, et les organisations doivent s’adapter à la même vitesse.



Source: Mike Malone / Salim Ismail, Exponential Organizations

À l’image de Tesla, Uber, Snapchat, certaines entreprises agissent proactivement au lieu de simplement réagir. Nectarios indiquait aussi que depuis plusieurs années, Amazon assure son futur réinvestissant la presque totalité de ses profits, notamment dans la technologie.

Les compagnies qui se démarquent dans leur industrie jouent donc souvent la carte de la technologie afin de révolutionner les moeurs. Oui, il est toujours possible qu’une compagnie déjà établie continue sa réussite sans révolutionner son modèle interne, mais il est clair que ce n’est plus le cas pour les nouveaux joueurs. Pour les compagnies déjà établies, le virage technologique existe bel et bien. Volkswagen a récemment aussi joué avec la technologie, mais qui de Tesla ou Volkswagen a la meilleure stratégie? Dans l’avenir, quels véhicules voyez-vous dans nos rues?

Prendre le bon virage organisationnel

Selon Nectarios, il n’existe plus de stratégie organisationnelle qui ne soit pas intimement liée au numérique. De ce fait, la stratégie numérique n’a pas lieu d’exister à part entière, puisqu’il s’agit de la stratégie de l’organisation. Une manière d’y arriver est de créer des ponts entre les TI et le Marketing car ces deux départements sont encore trop souvent distants, dans leurs objectifs et leur façon de penser. Nous savons déjà tous que l’évolution en silo est à éviter, afin de créer une cohésion d’entreprise. Ce lien est crucial pour la performance d’une organisation.

On remarque dans toutes les industries que la gouvernance, la propriété et la gestion des données numériques sont souvent problématiques, et une vision commune du Marketing et des TI est primordiale pour les solutionner. C’est idéal lorsque cette vision est propulsée par la direction elle-même, en lien avec les objectifs d’affaires. Les données sont omniprésentes et ne demandent qu’à être traitées et analysées afin de s’exprimer. Certains trésors existent dans cet amas de bruit, et leur découvertes peuvent bouleverser une stratégie organisationnelle.

Pour les plus braves seulement

Nectarios nous rappelait que le marketing agile n’est pas seulement une mode, mais aussi une façon de penser et de performer. Essai et erreur font partie des meilleurs pratiques afin d’atteindre l’excellence (ou de se rapprocher de la perfection). Par exemple chez iProspect, les tests comportementaux de type A/B font partie intégrante de nos stratégies, que cela soit du côté de la performance média ou sur les sites Web de nos clients. 

Ces initiatives demandent cependant de la bravoure des parties impliqués, car cela comporte un risque (mesuré). Cela signifie aussi que l’on accepte une certaine ignorance. Cette ignorance, Nectarios nous demandait de l’accepter, justement. Ainsi, malgré que cette incertitude reste présente au sein des organisations, celle-ci nous permet d’atteindre un certain succès en pratiquant par exemple l’apprentissage continu : à l’échelle d’un individu mais surtout pour toute la compagnie. Encore une fois, cela demande de vouloir et de pouvoir se réinventer. Comme l’adage le dit si bien: celui qui ne tente rien - n'a rien!

Le terme «stratégie numérique» sera bientôt désuet car il n’aura plus besoin d’exister à partir du moment où vos stratégies organisationnelles deviendront 100% numériques. En attendant, Nectarios Economakis a mis le doigt sur de bonnes astuces d’évolution de votre fondation organisationnelle.



comments powered by Disqus