Obtenez le meilleur
d'iProspect dans votre
boîte courriel!

Inscrivez-vous à notre infolettre mensuelle :

Pas aujourd'hui / Je suis déjà inscrit

Médias sociaux

Performances des annonces vidéo : comparatif Facebook vs Twitter

Les annonces vidéo deviennent de plus en plus populaires auprès des entreprises qui souhaitent promouvoir leurs marques. Il ne fait aucun doute que les réseaux sociaux tels que Facebook ou Twitter sont les plateformes les plus adaptées à ce type de promotion tant elles offrent une interaction directe et personnelle avec leur audience. Mais quelle plateforme est la plus performante? Est-ce Facebook ou Twitter qui apporte les meilleurs résultats en terme d'engagement, de coûts et d'options de ciblage?

Afin de pouvoir comprendre la différence entre ces deux géants des médias sociaux, rien de mieux qu'un test. Jetons un coup d’œil aux résultats d’une campagne avec une vidéo de 4 minutes promue à la fois sur Facebook et sur Twitter avec le même budget et sur la même période. Voici les résultats:

Engagement

L’engagement est calculé sur la base du nombre d’actions (visionnements, partages, mentions «j’aime», etc.) divisé par le nombre de personnes ayant été exposées à une vidéo. Gardons à l’esprit que plusieurs facteurs différents entre en compte dans son calcul selon les plateformes. En effet, la lecture automatique des vidéos sur Facebook face au visionnement après « clic » de Twitter, peut influencer ce chiffre. En termes de résultats bruts, la vidéo de notre test a généré un taux d’engagement 15 fois supérieur sur Facebook que sur Twitter. 

La première réaction en voyant un tel résultat est de se dire que le vainqueur est évident! Cependant, la majorité des actions sur Facebook dans ce cas étaient des visionnements. Or, le véritable pourcentage de personnes ayant visionné au moins la moitié de la vidéo ou la vidéo en intégralité est significativement plus élevé sur Twitter, comme le démontre le graphique ci-bas.

Un des facteurs clés derrière cette statistique est la fonctionnalité de lecture automatique de Facebook, avec laquelle toute vidéo affichée dans le fil de nouvelles d'un utilisateur commence à jouer automatiquement (mais sans son) dès son apparition sur votre écran. À l'opposé, sur Twitter, l’utilisateur doit cliquer afin de visionner la vidéo. Il ne s’agit donc pas d’une bonne manière de mesurer l’engagement. En plus de cela, Facebook compte toute vidéo ayant été jouée pendant 3 secondes comme étant un engagement.

Malgré le fait que le pourcentage moyen de vidéos visionnées était relativement bas sur Facebook, les autres métriques – les mentions « j’aime », commentaires et partages – ont quand même obtenu de meilleurs résultats comparés à ceux de Twitter. Ceci peut s’expliquer grâce aux meilleures options de ciblage de Facebook ainsi que sa plus grande portée.

A noter que Twitter n’est pas en reste et prévoit de lancer également une fonctionnalité de lecture automatique des vidéos. Des tests ont déjà été effectués sur leurs applications pour iPhone et iPad (seulement aux États-Unis, pour le moment). Il est évident que cette nouvelle fonctionnalité va augmenter le taux de visionnement moyen, mais la vraie question est de savoir de combien.

Coût

Les marques désirent seulement payer pour les véritables engagements, soit les visionnements intentionnels de vidéo et pas les lectures automatiques. Il est important de noter que Facebook et Twitter possèdent deux approches différentes pour calculer le coût : Facebook fait payer par impression, Twitter fait payer par visionnement Sur Twitter, les annonceurs paient seulement à partir du moment où l’utilisateur clique sur une vidéo, ce qui parait juste. Cependant, si l’on compare le coût par visionnement (CPV), Facebook peut faire payer seulement à partir de 0,04$, alors que le prix le plus bas disponible sur Twitter est de 0,60$ par visionnement.

Ciblage

Chaque plateforme offre une gamme d’options de ciblage. Il est possible d’en choisir un ou plusieurs en fonction des besoins commerciaux (se référer au tableau ci-dessous). Cependant, Facebook possède des outils plus sophistiqués dès lors qu’il s’agit de segmentation et de précision. Par exemple, sur Twitter, il n’est possible de cibler votre segment démographique seulement sur la base du sexe, alors que Facebook permet de cibler sur la base de l’âge, du sexe, du niveau d’éducation, du statut marital, de la situation professionnelle et ainsi de suite.

 

Il n’y a pas de clair vainqueur au final de cette comparaison: tout dépend de vos objectifs. Si votre objectif est d’améliorer la visibilité de votre marque, vous serez alors capables d’atteindre un public plus grand avec un budget moindre sur Facebook. Par contre, si vous désirez un fort taux d’engagement et susciter un véritable intérêt avec vos vidéos, Twitter se révèle comme étant la meilleure option.

comments powered by Disqus