Obtenez le meilleur
d'iProspect dans votre
boîte courriel!

Inscrivez-vous à notre infolettre mensuelle :

Pas aujourd'hui / Je suis déjà inscrit

SEO

6 bonnes pratiques pour propulser vos contenus vidéo au sommet des résultats de recherche

Avez-vous déjà remarqué que les vidéos prennent de plus en plus d'espace dans les résultats de recherche Google? Rien d’étonnant étant donné que les vidéos représentent déjà une large part du trafic web (ils représenteront 80% d’ici 2019). Le contenu vidéos va assurément continuer à gagner en popularité et en accessibilité. Ainsi, l'optimisation de vos contenus vidéo pour les moteurs de recherche est un sujet qui ne doit plus être mis à l’écart de votre stratégie d’acquisition média.

Vous êtes-vous déjà demandé comment faire en sorte que vos vidéos apparaissent dans les premiers résultats de recherche? Voici 6 de nos meilleurs conseils pour améliorer le référencement de vos vidéos et permettre aux consommateurs de les trouver.

1. Hébergez vos vidéos sur YouTube

Héberger vos vidéos sur YouTube possède de nombreux avantages. YouTube est le deuxième moteur de recherche après Google et permet donc aux utilisateurs de trouver votre contenu facilement.  En hébergeant vos vidéos sur YouTube, vous évitez également de ralentir votre site. Enfin, comme YouTube est détenu par Google, les vidéos hébergées sur YouTube bénéficient d’une exposition majeure dans les résultats de recherche Google. Une étude menée par Wistia en 2014 montre que dans 92% des cas, les vidéos contenues dans les résultats Google sont des vidéos YouTube.


Source : Wistia

Avec plus d’un milliard d’utilisateurs, des centaines de millions d’heures de vidéo (présentement plus de 300 heures de vidéo sont chargées sur YouTube toute les minutes), héberger et promouvoir vos vidéos sur YouTube peut améliorer la visibilité de votre contenu sur YouTube mais aussi sur Google.

Voici quelques informations à prendre en compte pour améliorer le référencement de vos vidéos à la fois sur Google et YouTube :

  • Titre: Tout comme les balises titres de votre site web, le titre de votre vidéo doit être bien écrit et inclure les mots-clés  que les utilisateurs seraient susceptibles de rechercher. 
  • Description de votre vidéo : Assurez-vous de rédiger une description exhaustive et unique de votre vidéo. Ajoutez l’URL de votre site avant la description de la vidéo et placez les mots-clés les plus importants au début de la description. Idéalement, votre description devrait faire au minimum 250 mots.
  • Tags : Inclure des tags pertinents et contenant des mots-clés est également un bon moyen d’aider YouTube à classifier et à référencer votre vidéo.
  • Listes de lecture : Sur votre chaîne YouTube, vous pouvez organiser vos vidéos par groupe en fonction des thèmes et des sujets abordés. Vos vidéos fourniront alors du trafic les unes aux autres grâce à l’algorithme de recherche YouTube et grâce à leur accessibilité accrue.
  • Annotations : Elles vous permettent de rendre vos vidéos plus interactives en ajoutant des commentaires et des call-to-action. 
  • Partage : L’algorithme de YouTube accorde beaucoup d’importance à l’engagement (nombre de vues, taux de clic, commentaires, ratio de pouces en l’air/pouces vers le bas et partages sociaux). Il est important de vous assurer que votre vidéo YouTube est partagée parmi les communautés potentiellement intéressées. Essayez de partager votre vidéo sur des groupes et des forums qui pourraient avoir de l’intérêt pour votre contenu. 
  • Appels à l'action : Un utilisateur qui souscrit à votre chaîne YouTube après avoir visionné votre vidéo réalise un des engagements les plus pertinents. Assurez-vous de placer un call-to-action à la fin de votre vidéo invitant les utilisateurs à souscrire à votre chaîne.

2. Hébergez vos vidéos sur votre site

Si héberger vos vidéos sur YouTube possède de nombreux avantages, héberger vos vidéos directement sur votre site peut aussi avoir de bons côtés. Par exemple, vous garderez le trafic sur votre site plutôt que de le diriger vers YouTube. Vos concurrents ne pourront afficher leurs publicités sur vos vidéos et leurs propres vidéos ne seront pas proposées aux utilisateurs en tant que contenu similaire.

Les vidéos hébergées sur votre site communiqueront le poids SEO à votre domaine et non à youtube.com. Par conséquent, vos vidéos contribueront à l’amélioration générale du référencement de votre site web bien qu’elles soient peu susceptibles d’apparaître dans des snippets riches.

Dans quel cas devez-vous héberger vos vidéos sur votre site? Une courte vidéo de démonstration de produit est un bon exemple. Il est préférable d’héberger ce type de vidéo sur une page produit de votre site afin qu’elle soit visionnée dans un contexte d’achat par des utilisateurs qui arrivent à la fin du tunnel d’acquisition. Des utilisateurs qui visionneraient cette vidéo par hasard sur YouTube, en dehors de tout contexte, ne seraient probablement pas intéressés par le contenu.

Si vous choisissez d’héberger vos vidéos sur votre site, envisagez l’utilisation de plateformes comme Wistia or Vzaar. Cela vous aidera à économiser de la bande passante, permettra aux utilisateurs de visionner votre vidéo sur tous les appareils et navigateurs de recherche et vous donnera accès à des fonctionnalités analytiques plus poussées que celles de YouTube. Avec ces plateformes, des utilisateurs tiers peuvent également inclure vos vidéos à leurs publications, ce qui vous fera bénéficier de liens entrants et de partages sociaux.

3. Utilisez un Sitemap pour les vidéos

Tout comme votre site web a besoin d’un sitemap XML, votre vidéo ne pourra être bien lue et indexée par les robots des moteurs de recherche seulement si vous créer un sitemap pour les vidéos.

Les métadonnées du sitemap pour les vidéos peuvent être personnalisées afin d’inclure la notation, la durée, les restrictions d’âge, un compte du nombre de vues, une indication concernant la possibilité d’inclure la vidéo dans des publications et bien d’autres informations.

Assurez-vous d’inclure les éléments suivants dans le sitemap pour les vidéos : le titre, la description, l’URL de la page de lecture, l’URL de la vignette et l’URL du fichier source ou l’URL du lecteur de vidéo Flash. Sans cette information, Google ne pourra faire ressortir votre vidéo dans ses résultats de recherche. 

4. Faites la transcription des vos vidéos

Les vidéos, comme tout média riche sur votre site, devraient être accompagnées d’au moins 300 mots de contenu texte. Si votre page ne possède pas 300 mots, envisagez de transcrire votre vidéo. Gardez à l’esprit que les robots de Google ne lisent que le contenu texte. Ainsi, en ajoutant une transcription de votre vidéo, vous donnez à Google l’accès au contenu de votre vidéo et à tous les mots-clés qu’elle contient. De plus, cela rendra service aux personnes ayant une déficience auditive et à celles souhaitant désactiver le son de leur appareil.

5. Stimulez la génération de partages sociaux et la création de liens

Les médias sociaux jouent un rôle important dans l’accès à vos vidéos. Les mentions j’aime, les partages et les vues donnent des signaux positifs aux moteurs de recherche et les aident à évaluer la qualité et la pertinence de votre contenu. Cela apportera du trafic sur votre site.

Bien exploitées, les vidéos peuvent réellement améliorer l’efficacité de vos efforts en termes d’acquisition médias. Prenons l’exemple du DollarShaveClub:

En 2012, alors que DollarShaveClub étant encore inconnue, la vidéo de promotion de la marque a grandement contribué aux efforts d’acquisition médias. Seulement quelques heures après le lancement de la vidéo, celle-ci a été récupérée par tous les principaux sites d’actualités et a fait l’objet de nombreux articles. Cette vidéo a permis à la marque d’obtenir des milliers de liens entrants de qualité. À ce jour, la vidéo a été vue plus de 20 millions de fois et la chaîne YouTube de la marque affiche plus de 2 million de partages et 500 000 mentions j’aime.

6. Optimisez le temps de chargement de vos vidéos 

Il va sans dire qu’une vidéo dont le chargement est trop long et affecte l’expérience utilisateur aura un impact sur le référencement. En termes de taux de rebond, chaque seconde compte : plus le temps de réponse de la page est élevé, plus les utilisateurs seront enclins à quitter le site sans avoir visualiser le contenu.

Comme mentionné précédemment, la meilleure façon d’optimiser le temps de chargement de votre vidéo est de l’héberger sur YouTube ou sur une plateforme tiers. Il n’est pas recommandé d’héberger vos vidéos sur votre propre serveur.

Conclusion 

La popularité des vidéos en ligne va continuer à croître et ce phénomène est une grande opportunité pour l’acquisition médias. N’oubliez pas de produire du contenu de qualité, la qualité étant tout aussi importante pour les vidéos que pour n’importe quel autre type de contenu.

Michael McManus, chef d’équipe acquisition média chez iProspect, a aussi contribué à l’article. 

Cet article a originalement été écrit par Dalia Goldberg.


comments powered by Disqus