Obtenez le meilleur
d'iProspect dans votre
boîte courriel!

Inscrivez-vous à notre infolettre mensuelle :

Pas aujourd'hui / Je suis déjà inscrit

SEO

5 étapes pour sortir d’une pénalité Google

Vous constatez avec effroi que votre site a subi une violente perte de trafic organique. Votre premier réflexe ? Vous vous connectez à votre compte Google Webmaster Tools et la sentence est tombée sans même vous avoir laissé le temps de plaider non coupable : «Nous avons détecté un système de liens artificiels redirigeant vers votre site. L’achat de liens[...] constitue une infraction aux consignes aux webmasters de Google». Nous vous avons préparé un guide utile en 5 étapes pour corriger la situation.

1. Organisez-vous

Inutile de prendre des décisions à la hâte qui ne feront qu’empirer votre situation. Préparez un plan d’attaque qui vous permettra de cibler efficacement la source du problème et par la même occasion, d’effectuer un nettoyage complet de votre portefeuille de lien.

En ces temps difficiles, croyez-le ou non, Excel sera un allié de taille. Voici un petit document qui vous permettra d’achever cette longue mission avec brio. Il sera votre centre de contrôle et vous aidera à cibler les anomalies qui pourraient mettre en cause votre honnêteté auprès de Google. Grâce à lui, vous pourrez constituer un fichier de désaveu de lien complet, afin d’exclure les liens toxiques responsables de cette pénalité.

2. Structurez votre raisonnement

Le premier onglet (Checklist) de ce document est un aide-mémoire. Si vous répartissez le travail sur plusieurs jours, il sera impossible d’oublier où vous en êtes.


C’est aussi un très bon moyen de structurer votre document au cas où vous auriez besoin de le faire circuler en interne. Il aidera vos collaborateurs à mieux comprendre le processus de dépénalisation du site. N’hésitez pas à y ajouter des colonnes supplémentaires en cas de besoin.

3. Faites la liste des mots-clés pénalisés

Afin de déterminer les causes de la baisse du trafic sur votre site, vous devez établir une liste de mots-clés ayant perdu le plus de positions dans les résultats de recherche. (Cela implique, bien entendu, d’avoir fait un suivi de vos positionnements avant votre pénalité).

La notion de positionnement présente ici est exclusivement dédiée au recouvrement d’une pénalité par Google. Il est tout naturel de préciser que les positions dans les moteurs de recherche ne sont pas des indicateurs de performance à part entière. Ici, on ne cherche qu’à isoler précisément la « fuite ».

Advanced Web Ranking, bien que payant, est celui que nous conseillons. Son ergonomie et sa simplicité d’utilisation ont beaucoup penché dans la balance, dans notre cas.

Sinon, Myposeo quand à lui propose une version bien moins onéreuse et conviendra parfaitement à des entreprises de plus petite taille.


Une fois le scan terminé, exportez le CSV contenant les résultats et supprimez les mots-clés ayant perdu moins de 8 positions, puis copiez/collez le reste dans votre centre de contrôle. Cette étape vous aidera à cibler les mots-clés ayant subi une pénalité manuelle.

4. Extraire les liens

Rendez-vous sur votre compte Google WebMaster Tools afin d’extraire la liste des liens les plus récents que contient votre portefeuille. C’est aussi un bon moyen d’en savoir plus sur la qualité des sites qui vous réfèrent.

Sous “Traffic de recherche”, cliquez sur “Liens vers votre site” puis “Télécharger les derniers liens” afin d’extraire la liste des liens les plus récents. Dans le cas où vous auriez besoin de compléter celle-ci, n’hésitez pas à utiliser Ahrefs ou MajesticSEO. Reportez le contenu du fichier GWT dans votre centre de contrôle.

5. Analysez les résultats

Si vous avez suivi ces étapes consciencieusement, votre document devrait être complet et prêt à recevoir une analyse complète. Cette étape demande beaucoup de rigueur et de patience puisque le volume de liens extraits préalablement peut être parfois très conséquent. Voici quelques conseils qui pourraient sauver beaucoup de temps :

  • N’hésitez pas à rechercher les mots-clés pénalisés dans la liste des URLs extraits sur Google Webmaster Tools, souvent les pénalités peuvent provenir d’ancres qui n’ont pas été soignées ou diluées.
  • Désavouez domaines ayant un rapport direct avec le SEO, ils peuvent avoir un impact négatif sur le référencement de votre site.
  • Prenez le temps de vérifier plusieurs fois les liens avant de soumettre votre liste de liens à désavouer auprès de Google.

Il est fort probable qu’il vous soit demandé de resoumettre le fichier de liens à désavouer à plusieurs reprises. Google partagera que dans très peu de cas votre point de vue sur la naturalité des liens que contient votre portefeuille. Vous l’aurez compris, l’organisation est la clé du succès pour se sortir d’une pénalité Google. En structurant ce processus, il sera plus facile de cibler les liens entrants néfastes à votre référencement afin de constituer un fichier de liens à désavouer complet pour sortir de cette pénalité.

Cet article a été originalement écrit par Alexandre Delierre.

comments powered by Disqus